Envoyer cette rubrique à un ami Imprimer cette page                    Kanomp-Breizh KANOMP BREIZH Kanomp-Breizh
 


Fédération des Chorales Bretonnes
Partothèque
Le bulletin d'info de la fédération
Rechercher sur le site
Contactez-nous
Plan du site
Partenaires

Anjela Duval

Anjela Duval, à l'état-civil Marie-Angèle Duval, est une poétesse bretonne née le 3 avril 1905 au Vieux-Marché, près de Plouaret (Côtes-d'Armor), décédée le 7 novembre 1981, à Lannion.

Elle est la fille unique d'une famille de cultivateurs, et avait repris la ferme. (son père mourut en 1941, sa mère en 1951). Elle était, en effet, leur fille unique, car sa sœur aînée Maia (morte à dix ans, mais restée présente dans certains poèmes) ainsi qu'un frère (Charles) étaient décédés avant sa naissance. Seule, car elle était restée célibataire (à cause de son refus obstiné de suivre dans l'« exil » l'homme qu'elle aurait aimé, un marin qu'elle fréquenta alors (en 1924-1926 dit-on)). C'est une paysanne pauvre et simple qui écrit ses poèmes sur un cahier d'écolière dans sa petite maison du Vieux-Marché à Traoñ an Dour, hameau isolé après sa rude journée de travail aux champs.

Elle lisait le breton depuis très jeune, mais ne s'est mis à l'écrire que dans les années 1960. Elle n'a fréquenté l'école, chez les sœurs dans la commune voisine de Trégrom, que de six à douze ans (1917) ; mais, victime d'une maladie des os, elle a ensuite suivi quelques cours par correspondance pour les jeunes filles du milieu rural. Elle maniait donc assez bien le français, alors qu'elle avait appris le catéchisme en breton, comme c'était alors la règle.

S'étant mise en quête de quelque revue en langue bretonne, on lui avait indiqué Ar Bed keltiek, de tendance nationaliste breton.
Elle embrassa elle-même cette cause, ce qui était exceptionnel pour une paysanne. (Selon d'autres sources, on devrait à l'abbé Marsel Klerg de l'avoir découverte.)

Elle s'était fait connaître du public français par l'émission d'André Voisin Les Conteurs, en 1971.

Ses œuvres complètes (sous le titre Oberenn glok), ont paru en 2000. Tirées en 1000 exemplaires, et rapidement épuisées, elles ont été rééditées en 2005, à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance.

 

 

Bibliographie

  • Kan an douar - Brest, Al Liamm, 1973 (Le chant de la terre)

  • Traoñ an Dour (recueil posthume) - Editions Al Liamm, 1982

  • Tad-kozh Roperz-Huon (1822-1902) - Hor Yezh, 1982, 1992

  • Me, Anjela, Mouladurioù Hor Yezh - 1986 - ISBN 2-86863-023-5

  • Rouzig ar gwiñver - Editions An Here, 1989

  • Stourm a ran war bep tachenn - Editions Mignoned Anjela, 1998

  • Oberenn glok - 2000, 2005

En traduction :

  • Lenora Timm, A Modem Breton Political Poet, Anjela Duval A  Biography and an Anthology, Studies in French Literature Number 5, Edwin Mellen Press, ISBN 0-88946-570-3, 1990 (anglais)

  • Au fil des saisons - Gant ar mareoù-bloaz (bilingue, version française de Pierre Jakez Hélias), Coop Breizh, 1995

  • Quatre poires (bilingues, version française de Paol Keineg), Editions Mignoned Anjela, 2005

Sources

 Photo Anjela Duval (Site officiel) : http://www.breizh.net/anjela/galleg/aujour1.php

Bibliographie et oeuvre de Anjela Duval (article Wikipedia) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anjela_Duval