Imprimer cette page                    Kanomp-Breizh KANOMP BREIZH Kanomp-Breizh
 


Fédération des Chorales Bretonnes
Partothèque
Le bulletin d'info de la fédération
Rechercher sur le site
Contactez-nous
Plan du site
Partenaires

Jean-Yves Le Ven

Jean-Yves Le Ven

Jean-Yves Le Ven, compositeur et chef de chœur

Jean-Yves Le Ven est né en 1951, à Quimper. « Dès ma naissance, j'ai baigné dans l'enseignement et la musique. Mon père était instituteur et responsable du cercle celtique de Brasparts et du Bagad d'Ergué-Armel ». Il termine sa scolarité primaire à l'école Léon-Blum de Quimper et poursuit au collège et lycée de la Tour d'Auvergne. « J'avais de bons résultats en français, langues, musique et gym. J'ai eu de la chance d'avoir un professeur de musique, Jean Goljevit, de la 6e à la 3e, qui m'a fait aimer cette matière, grâce à un enseignement progressif et exigeant ».

En 1968, il est reçu au concours d'entrée à l'École normale, mais après 2 années il quitte l'Éducation nationale et entre à la sécurité sociale où il travaille jusqu'à ses 40 ans. Sportif talentueux, il s'entraîne à la Quimpéroise et participe au championnat de France de gymnastique artistique avec une équipe de l'EN. À 30 ans, lors de courses de fonds, il éprouve une gêne et après consultation médicale, le verdict tombe : sclérose en plaque. Ce diagnostic s'avère faux et la paralysie des jambes et du bas du corps s'installe progressivement. Il relativise sa situation de handicap : « j'essaie d'avoir un maximum d'autonomie. Pour mes 60 ans, je me suis lancé un défi, gravir les 660 marches séparant l'arrivée du téléphérique du sommet du Puy de Sancy, avec mes cannes qui me rappellent les barres parallèles ». Dans les années 1970, il joue comme bassiste dans le groupe de rock Power et son invalidité lui permet de travailler la musique « la mélodie et l'harmonie vocale ».

.En 2000, il harmonise les chants de la chorale Kanerien Sant Meryn de Plomelin et en devient le chef de choeur, puis prend la direction de Mouez Bro Konk de Concarneau. « Ces deux chorales forment un ensemble de 90 choristes dont la vocation est de promouvoir la langue et la culture bretonnes, à travers des chants traditionnels et sacrés et des oeuvres originales ». En 2004, il compose son premier oratorio Gradlon, salué par le public du Cornouaille et joué une dizaine de fois. Son deuxième oratorio Iseult de Bretagne obtient le prix de la création, attribué par la fédération Kanomp Breizh (Chantons la Bretagne). Récemment, il obtient le prix de la création, au festival interceltique de Carlow, en Irlande, avec son programme Balaven. En perpétuelles recherches musicales, « je trouve mon inspiration dans le calme de la vie fouesnantaise où je m'épanouis ».

Source Ouest-France. Portrait du 14/01/2014